historique de l'exploitation en texte et en image - Maraîcher Agroforestier en Production Agroécologique de Fruits et Légumes à Meaux, Seine et Marne, Ile de France

Aller au contenu
qui sommes nous ?
Avant - Hier

Le Gaec Maurice de Poincy a pour origine une petite ferme de Germigny sous Coulombs (77) dans la première moitié du XXème siècle, où s'étaient brièvement  installés nos grands parents.

Nos parents se sont ensuite installés à Meaux- Beauval dans les années 1950. Ils vendaient leur production de légumes sur les marchés de Meaux.

A cette époque où les cités HLM fleurissaient en France, cette plaine  pauvre  située entre les boucles de la Marne et  de l'Ourcq à  Meaux  a été choisie pour y construire les quartiers de grands ensembles de Beauval, et la Pierre Collinet.
Les cultivateurs ont eu pour certains, dont nos parents, des propositions d'installation aux alentours de Meaux.

Germigny 1945
Hier

Installés à Poincy, près de Meaux en 1965, et partant de rien sur une terre aussi pauvre qu'à Meaux-Beauval couverte de prêles, de chardons et de chiendents, qui  était  autrefois consacrée à la culture de la carotte ,

ils créeront une exploitation maraîchère  .

Aujourd'hui
Après le départ en retraite de M et Mme Maurice Gilbert en 1988, un fils a repris l'exploitation , suivi ensuite par un second et un troisième

25 ans plus tard ....  une nouvelle génération trouve  sa place peu à peu , les petits fils s'installent à leur tour .

Il faut toujours  investir en pariant sur l'avenir , et s'endetter  lourdement :

  • Pour améliorer les conditions de travail , créer des emplois permanents ,  pouvoir travailler toute l'année et dans de meilleures conditions,
  • Pour garantir une production saine et de qualité en la mettant à l'abri des aléas climatiques,  en réduisant fortement le recours aux produits de traitements,
  • Pour garantir un revenu plus régulier tout au long de l'année en ayant une production plus étalée sur les saisons,

Ainsi :
  • nous avons peu à peu construit des abris tunnels plastiques, qui ont été remplacés progressivement par des serres multichapelles plastiques chauffées, ou hors gel, ou froides.
  • nous avons acheté du matériel polyvalent pour les récoltes et les préparations des légumes avant la vente, puis  du matériel de plus en plus spécialisés par productions .
  • nous avons entrepris de nous tourner vers l'agroécologie / agroforesterie , avec plantation des arbres au milieu  des légumes, et  de cultiver sans travailler le sol

Ce pari a bien failli être perdu pourtant... trop de charges , moins de recettes,  trop de travail et de responsabilités  et surtout   des Réglementations  en tout genre , une sur-administration qui s'accentue toujours d'années en années, et les difficultés insurmontables de la gestion  des personnels salariés ...  dans une société française où le petit  employeur honnête  est  considéré d'emblée comme un exploiteur , méprisé  , sans recours  lorsqu'il fait face à des  employés de mauvaise foi .
L'expérience a été douloureuse pour nous  :  dépressions ,  et au final  cessation d'activité, dépôt de bilan en 2010 .

On aimerait tant ne faire que notre travail ....

Notre société change, les contraintes sont toujours plus  nombreuses.

Nous évoluons en conséquence.

Malgré le chômage croissant et notre possibilité ( ou notre besoin)  d'embaucher , nous avons abandonné l'idée  de rechercher des salariés .
Comme beaucoup de petites entreprises  et d'artisans , nous réduisons notre activité , faute de personnel .

Certains agents de l Etat  sont là aussi pour nous démontrer qu'il ne faut surtou pas essayer  d'être entrepenant en France quand on a pas la carrure pour  supporter les  humiliations et les entraves .

Comme tous , nous essayons de garder la tête hors de l'eau dans une société qui ne tourne pas rond . Une société française où il vaut mieux être assisté que vouloir travaillé .


Mais , une chose ne change pas , le cycle de la vie des plantes.
Le maraîcher doit s'adapter aux exigences de notre monde et de celui des plantes.
Et quoi qu'il arrive , c'est bien avec la nature que l'on s'entend le mieux .


Aujourd'hui, présents sur les marchés de  Lagny / Marne de Claye Souilly, sur le magasin  à Poincy, et des partenariats avec des associations écocitoyennes pour la distributions de paniers ( amap et autres )

Le souci du travail bien fait est notre quotidien.

Retourner au contenu